LA CULOTTE A 100 ANS !

20 janvier 2018

Pendant des siècles, les femmes ne portaient pas de culotte. Elles étaient nues sous leur multitude de jupons !

Il faudra attendre le début du 19ème siècle pour que la culotte, même si elle est longue et fendue, gagne le statut de sous-vêtement féminin et soit portée par quelques femmes. En Angleterre, le «pantalon de lingerie», le père de la culotte est, ainsi réservé aux jeunes filles pendant leurs séances de gymnastique pour ne pas dévoiler leur intimité. C’est seulement, sous le Second Empire, que le port de la culotte devient obligatoire en raison de l’ampleur des crinolines, qui remontent plus que de raison. À la fin du 19ème et au début du 20ème siècle, la culotte est large, froncée à la taille avec une large ceinture boutonnée, ornée de volants ou de dentelles et toujours fendue. De plus en plus courte en suivant les modes (pour ne pas dépasser des jupes), la culotte se ferme enfin ! En 1918, alors que la culotte se raccourcie toujours un peu plus, Pierre Valton, dirigeant français d’une entreprise de sous- vêtements, décide de couper la culotte telle qu’on la connaît aujourd’hui. Elle est très simple en coton blanc et élastiquée à la taille. C’est la naissance de la culotte Petit Bateau. La révolution est en marche et la petite culotte s’impose à partir des années 20 ! Après l’invention du Lycra® en 1959, l’industrie de la lingerie fait un grand bon. Mais la culotte devient véritablement icônique en 1955 quand une célèbre Marylin Monroe la dévoile au dessus d’une bouche de métro dans 7 ans de réflexion (une création signée de la marque autrichienne Hanro). Depuis, les stylistes du monde entier la déclinent sous toutes les formes et sous toutes les couleurs.

CISO ATELIER

Commentaires(0)

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoire sont indiqués par un astérisque*

Restez au courant des actualités du salon et du marché

Inscrivez-vous à la newsletter

Je suis

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux